Avoir un équivalent de Las Vegas en Europe, ce serait le rêve de tous les joueurs. Avec le projet Barcelona World, qui est en train de se concrétiser en Espagne actuellement, on ne sera plus obligé de parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour se retrouver au paradis des jeux. Des hôtels de luxe proposant des activités divertissantes en tout genre et plusieurs casinos verront le jour à proximité de Barcelone en 2016 grâce à BCN World.


BARCELONA WORLD, PRÉSENTATION


Barcelona World ou BCN World est issu de la collaboration de La Caixa (caisse d’épargne barcelonaise), le Groupe Veremonte (groupe international d’investissement immobilier dirigé par Enrique Banuelos) et d’investisseurs internationaux.


Leur objectif est d’implanter le plus grand parc de loisir d’Europe en Espagne. Il s’agit d’un complexe hôtelier et de casino gigantesque sur la Costa Dorada, près de Tarragone et de Salou, à 1 heure de Barcelone.


BARCELONA WORLD : SES DÉBUTS ET LA CONCURRENCE AVEC EURO VEGAS


La rivalité entre ces deux projets à commencé dès leurs annonces officielles qui ont eu lieu le même jour, à la date du 7 septembre 2012.


Le groupe de casinos Las Vegas Sands et Sheldon Adelson annoncent alors le lancement du projet EuroVegas dans la ville de Madrid (après que cette dernière ait été préférée à Barcelone), et le Président de la région de Catalogne annonce quant à lui le lancement de Barcelona World soutenu par un autre milliardaire, l’Espagnol Enrique Banuelos.


Avec 4,7 milliards d’euros d’investissement, Barcelona World sera composé de BCN Dream, constitué de 6 casinos et de 12 000 chambres d’hôtel. Il proposera diverses activités ludiques en complément de celles déjà offertes dans le parc d’attractions dePortAventura.


Les visiteurs verront sur place plusieurs boutiques de grandes marques, un parc à thème, des salles de cinéma, un parcours de golf ainsi qu’une grande plage publique. Il y aura également des espaces spécialement dédiés au business et à la culture.


Carte Barcelona World


Barcelona World sera implanté sur un terrain vaste de 900 hectares.


Le projet EuroVegas voit quant à lui le jour sous l’initiative du multimilliardaire et promoteur immobilier américain Sheldon Adelson. C’est un projet pharaonique nécessitant l’investissement d’une somme estimative de 16,9 milliards d’euros. Il était prévu pour être parachevé en 2025 ou 2026.


EuroVegas prévoyait d’être constitué de 12 buildings de 150 mètres de haut pour recevoir les touristes, 3 terrains de golf, 6 casinos, 1 centre commercial, Spa et 1 amphithéâtre sans oublier plusieurs restaurants. Il faut dire que Sheldon Adelson voit grand quand il veut entreprendre un nouveau projet.


Depuis le début, Barcelona World est en concurrence avec EuroVegas. D’ailleurs, Madrid et Barcelone elles-mêmes ont toujours été en concurrence pour attirer le plus de touristes.


BYE-BYE EUROVEGAS ! VIVE BARCELONA WORLD !


EuroVegas, c’était un rêve devenu réalité pour les joueurs européens. Les élus espagnols avaient également fondé tous leur espoir sur ce projet pour booster l’économie locale, affaiblie par la crise depuis quelques années déjà.


Pourtant, Las Vegas Sands annonce l’abandon de ce projet phénoménal au mois de décembre dernier. Le 13 décembre 2013, cette information a fait le buzz sur la toile.


Sheldon Adelson préfère abandonner l’idée de construire le complexe hôtelier et casino EuroVegas en Espagne. Il trouve l’Asie beaucoup plus tentante, il pense plus précisément au Japon et à la Corée du Sud.


Les plans et croquis avait déjà été présentés au public quatre mois auparavant. Cette présentation 3 D en a fait bavé plus d’un. Gratte-ciels, immeubles au design futuriste et jets d’eau spectaculaires étaient au rendez-vous. La première phase de la construction devait commencer bientôt.


Times Square EuroVegas

@EuroVegas


Le magnat américain avait pourtant réussi à faire baisser l’impôt sur les jeux de 55 % à 10 %. Cependant il voulait aussi employer une main-d’œuvre étrangère au lieu de donner du travail à la population locale et faire annuler l’interdiction de fumer dans les casinos et les lieux publics.


Les nombreuses manifestations anti EuroVegas ont aussi participé à l’annulation totale du projet par le gouvernement local le 10 janvier dernier. Un mois après l’annonce du retrait de Sheldon Adelson du projet.


Les gouvernants espagnols voyaient en la réalisation d’EuroVegas une chance inouïe d’atténuer les effets de la crise économique. Avec les 12 hôtels et les 6 casinos à construire, ils prévoyaient déjà la création de 260 000 emplois.


Les touristes n’étaient donc pas les premiers à être servis avec ce projet. Il aurait été un beau moyen de redéveloper l’économie locale et celle de tout le pays en général.


BARCELONA WORLD, EN PHASE DE RÉALISATION


BCN Partenaires


Barcelona World continue son bonhomme de chemin tandis que les demandes démesurées ont fait tomber le projet EuroVegas de Sheldon Adelson.


Le CEO de Veremonte, Xavier Adsera a même annoncé en février dernier que l’entreprise avait réunit les 4,5 milliards d’euros nécessaire à la réalisation du projet.


Il faut dire que les soutiens de Veremonte pour le projet Barcelona World sont de taille. Il s’agit du groupe Melià qui détient plus de 350 hôtels dans 35 pays différents. Du groupe Value Retail qui est une société spécialisée dans la construction de centres commerciaux de luxe, et qui à notamment réalisé La vallée village en France.


Et enfin le groupe Melco, qui à réalisé l’impressionnant complexe City of Dreams de Macao comprenant divers casinos et les hôtels suivants : Grand Hyatt Macau, Hard Rock Hotel et Crown Towers.


BCN World se concrétise donc progressivement, en partie grâce à l’abandon d’EuroVegas qui lui à redonné un second souffle.


Finalement, Barcelone serait la destination préférée des joueurs pour ses nombreuses salles de jeux et autres activités divertissantes. Tout comme EuroVegas, Barcelona World compte profiter des mêmes réductions d’impôt.


La demande de changement de lois sur la fiscalisation des établissements de jeux devrait être approuvée avant la fin de ce mois de mars. Veremonte attend impatiemment ce moment avant de commencer les constructions, vu que les plans ont déjà été acceptés.


Le gouvernement veut faciliter la tâche à ce gigantesque complexe d’hôtels et de casinos dans le but de pouvoir rivaliser avec les grandes destinations touristiques des jeux d’argent.


Tout près du port de Tarragone et de Salou sur la Costa Dorada, sera implanté le Barcelona World, juste à côté de PortAventura. Avec ce dernier, il constituera le premier centre de loisirs familial de toute l’Europe.


Avec les 4,7 milliards d’euros d’investissement, on s’attend tous à un complexe grandiose où chef-d’œuvre architectural et savoir-faire technologique se rencontreront.


Il est prévu que Barcelona World accueille plus de 10 millions de visiteurs chaque année, de quoi faire de la concurrence au Casino de Barcelone !