Un complexe de "super-casino" devrait voir le jour dans un pays d'Europe encore inconnu. 50 tables de jeux, 1000 machines à sous, 538 chambres d'hôtel et des suites VIP, une salle d'exposition, un espace commercial, un spa et un centre de bien-être y sont prévus.


Une entreprise côté en bourse à la tête d'un des plus grands casinos d'Europe

Easton Pharmaceutical, une entreprise pharmaceutique canadienne est récemment entré en négociations pour l'ouverture d'un complexe qui devrait être l'un des plus importants d'Europe s'il venait à voir le jour.


En effet, d'après un communiqué de presse fournit par l'entreprise, celle-ci à rédiger une lettre d'intention pour se mettre en partenariat avec la branche canadienne d'une socièté de jeu américaine, dans le but de participier au développement de ce projet.


Nous n'avons que trés peu d'informations sur le lieu de construction, le seul indice donné par le communiqué est que le complexe sera proche d'une "rivière idyllique".


Celui-ci devrait permettre à Easton Pharmaceutical de diversifier ses activités mais aussi et surtout d'obtenir 77 millions de dollars de revenus annuel via l'exploitation du casino.


Les négociations sont actuellement en cours, et l'on devrait obtenir plus d'informations dans quelques mois.

Easton Pharmaceutical est déja impliqué dans un casino en Grèce


Même si à première vue, cela est une association d'entreprise assez étrange, il ne s'agit pas du premier coup d'essai de la part de cette société. De plus, elle est impliqué dans plusieurs secteurs en croissance. Elle ne se cantonne donc pas à son activité principale.


De plus, il y a peu, l'entreprise s'est déja intéressé au rachat d'un des neufs casinos actuellement ouvert en Grèce.


Evan Karras, CEO de Easton Pharmaceutical, avait lui même participé à la privatisation du secteur des paris en Grèce durant les années 1990.


L'entreprise s'aventure donc en terrain connu.