L’édition 2018 des Winamax Series déroule le tapis rouge, du 1er au 12 avril, la 21e session met en jeu 11 millions d’euros. De quoi faire de l’ombre à leur concurrent Pokerstars et leur édition Scoop, lancée le 25 mars dernier jusqu’au 9 avril prochain.

Les Winamax series proposent donc douze jours de folie avec des sphères de gains, rarement posées par les opérateurs. Ce cercle de jeux ouvre les hostilités avec le lancement du tournoi Colossus, doté pour sa part de 500 000 € garantis pour un buy-in de 30 €.

Un joli départ pour profiter au maximum de cette série qui sera composée de 150 tournois au bas mot.


winamax.jpg

Séduire toutes les bourses


Le mot d’ordre des Winamax Series : attraction. L’opérateur ne souhaite pas limiter ses jeux uniquement aux gros joueurs, certaines parties seront dédiées à ceux qui préfèrent miser petit sur leurs dépenses.

Quotidiennement, des tournois à 5 € seront proposés pour des gains de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Parmi d’autres, l’High Fire se déroula sur plusieurs jours à partir de 16 heures et mettra en jeu un gain garanti de 250 000 € pour 5 € de mise.

Une chance pour toutes les bourses de remporter un beau pactole légalement. Ainsi, les adeptes des casinos en ligne comme GamblingZoom.com pourront tenter leur chance au milieu des autres sans enfreindre la loi.

Les organisateurs ont concocté de belles nouveautés pour cette édition. Dès le premier jour, le Highroller à 1 000 € sera joué en knockout, et les épreuves du Monster Stack submergeront les adeptes avec trois niveaux de buy-in et trois grosses dotations garanties.

Sur les derniers jours du festival, le Highroller Plo donnera une chance d’empocher une quantité importante de kills et les trois Marathon Event annonce de beaux affrontements en format deepstack. Parmi les plus attendus, le Million Event offrira la possibilité d’empocher un prizepool d’un million d’euros.

À noter, pour ceux qui n’ont pas peur de commencer sur les chapeaux de roue, le tournoi Top 500.

Réservé aux gros joueurs, le tournoi à six personnes maximum demande une mise d’entrée fixée à 500 euros pour une cagnotte de 500 000 euros. Cette nouvelle série des Winamax annonce de belles surprises en perspective pour ce mois d’avril.

Offre légale


Le succès des casinos en ligne a engendré une multiplication des sites en ligne. À prendre en compte, tous ne sont pas légaux aux yeux de la législation française.

En France, seules les licences distribuées par l’Autorité des Jeux En Ligne (ARJEL) donnent droit de façon limitée aux opérateurs de proposer des jeux en ligne. Si les jeux de cercle sont autorisés, il est interdit de jouer de l’argent en ligne par le biais de machines à sous, de vidéos poker et de jeux de table comme la roulette, le blackjack ou le punto-banco.

Qu’on se rassure, les Winamax font partie des jeux de casinos en ligne légaux. Pour les adeptes des casinos en ligne non autorisés, ces derniers devront se rendre sur un sol étranger où cette pratique acceptée.